« Scrubber » – absorbeur de particules/SOx Saacke

A partir de 2015, les navires seront limités à 0.1% d’émissions de soufre dans les zones de contrôle des émissions.

A partir de 2020, tous les navires seront limités mondialement à 0.5% d’émissions de soufre.

Pour être conforme avec ces normes OMI, notre commettant SAACKE a developpé des scrubbers pour éliminer les particules et les oxydes de soufre (SOx) des gaz d’échappement pour des installations au mazout jusqu’à 16MW.

Les scrubbers SAACKE fonctionnent en deux phases :

1. Séparation sèche des particules : Les gaz d’échappement de toutes les chaudières, moteurs principaux et auxilliaires sont collectés et circulés dans un circuit de ventilateurs centrifuges VentSep® ainsi qu’un séparateur gravitaire. Les ventilateurs VentSep® retirent 97% des particules des gaz d’échappement et rejettent une suie sèche qui est facile à décharger à quai.
2. Désulfurisation humide : Le gaz d’échappement est ensuite amené dans la tour du scrubber. Il est d’abord circulé dans un conduit de refroidissement vaporisé à l’eau de mer. Ensuite, les filtres réactifs humides dans la tour du scrubber captent le SOx du gaz d’échappement. Jusqu’à 99% du SOx réagit et produit des sulfates inoffensifs. Le circuit d’eau de lavage est soit ouvert à la prise d’eau de mer, soit une boucle fermée avec un recyclage au NaOH. La désulfurisation produit un effluent d’eau qui peut être refoulé à la mer sans risque.

Les avantages du scrubber SAACKE :

  • tous les gaz d’échappement (chaudières, moteurs et auxilliaires) peuvent être traités ensemble
  • la séparation sèche des particules empêche les dépôts dans le système, ce qui évite la nécessité de traiter l’effluant d’eau et permet une installation plus propre et plus compacte
  • pas d’augmentation du O2 pendant la désulfurisation
  • récupération de chaleur sans particules dans l’ensemble du système: plus propre, plus sûr et plus efficace
  • fabrication robuste et simple nécessitant un entretien minimum

Retrouvez toutes les informations sur le site de SAACKE ici.